Volkswagen Magazine

EN SAVOIR PLUS

toujours à la limite.

Volkswagen aborde en tenant du titre sa deuxième saison de championnat du monde de rallye – un succès parmi tant d’autres engrangés par la marque au cours de cinq décennies de sport automobile.

Texte Jochen Förster
Photos Volkswagen Motorsport

1965

Formule V fête sa première course sur le Norisring, à Nuremberg. Des bolides de 34 chevaux prennent part à cette course pour juniors : moteur 1,2 l, châssis et embrayage doivent provenir de la Coccinelle Volkswagen. Le journaliste Rainer Braun se met spontanément au volant de l’un d’eux – en costard, chemise et cravate.

Formule V Après modification du règlement, les moteurs de Coccinelle peuvent atteindre désormais 75 ch. Le Kaimann Racing Team de l’Autrichien Kurt Bergmann remporte la plupart des victoires. Parmi ses pilotes : un certain Niki Lauda.

1971

Coccinelle de Salzbourg Ces petites brioches tout-terrain rayées rouge-blanc-rouge, made in Austria, font bouger le sport automobile : en 1971 et 1972, elles remportent le championnat autrichien, et en 1973, au Rallye de l’Acropole, une Coccinelle se classe cinquième.

1976

VW Junior Cup Le premier trophée monomarque de Volkswagen est organisé sur le circuit d’Hockenheim. Tous les pilotes conduisent des Scirocco identiques de 105 ch. Willi Bergmeister (au milieu) remporte la victoire générale.

Championnat allemand de rallye  Pour la première fois, Volkswagen est de la partie, avec une Golf GTI de 121 ch. Son pilote, Jochi Kleint, décroche une deuxième place dès la troisième course de la saison.

1979

Formule 3 Volkswagen prend le départ et devient fabricant de moteurs pour Formule 3. Jusqu’en 1994, les pilotes Volkswagen remportent rien qu’en Allemagne 92 victoires individuelles et sept titres. L’un d’eux s’appelle Michael Schumacher.

1980

Rallye Dakar Deuxième édition de la célébrissime traversée du désert – avec quatre équipes Volkswagen. Au volant d’un Iltis type 183, Freddy Kottulinsky et Gerd Löffelmann terminent le rallye le plus dur au monde sur une victoire sensationnelle.

1986

Championnat du monde de rallye Là encore, une première et un grand succès : avec la GTI, Volkswagen intervient pour la première fois dans le classement des groupes A, proches des séries. Kenneth Eriksson et Peter Diekmann deviennent vite champions du monde du groupe A.

1987

Pikes Peak Pour la troisième fois, Jochi Kleint participe à la plus spectaculaire des courses de montagne du monde au volant de la « Twin Golf » à double moteur, et reste en tête presque jusqu’à la fin.

Rallye Dakar De retour dans le désert depuis 2003, Volkswagen fait un retour en fanfare avec trois Race Touareg 1 : l’Américain Mark Miller (photo) finit quatrième au classement général, et Carlos Sainz, double champion du monde de rallye, remporte cinq étapes.

Formule 3 Lors de la course de Macao – la plus difficile en formule 3 –, Volkswagen remporte une double victoire : le grand vainqueur est Edoardo Mortara en Dallara F308, Jean Karl Vernay prend la deuxième place.

2011

Rallye Dakar Un exploit – pour la troisième fois consécutive (après 2009 et 2010), un pilote Volkswagen finit en tête du rallye le plus difficile du monde. Et ce n’est pas tout : cette fois-ci, la marque monopolise même les trois premières places avec ses Race Touareg 3.

2013

WRC Difficile à croire : dès son premier départ au championnat du monde de rallye, Volkswagen, avec la Polo R WRC, le pilote Sébastien Ogier et le chef d’équipe Jost Capito arrivent directement au sommet. En 2014, Volkswagen défendra son titre.

2014

GRC À partir de mai, l’équipe Volkswagen Andretti Team prendra pour la première fois le départ du championnat mondial de rallycross aux États-Unis – d’abord avec une Polo RallyCross, plus tard avec une Coccinelle GRC.